Togo/Visio-Conférence: Le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé au premier ordre de la Conférence sur la garantie du marché COVAX

Le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé a pris part ce jour, par visioconférence, au sommet sur la garantie du marché COVAX, co-organisé par Gavi et le gouvernement du Japon.

 Le sommet réunit les dirigeants de pays donateurs, de pays éligibles au COVAX et des acteurs internationaux de la lutte contre la Covid19

 Pour le président du Togo, cette rencontre vient à point nommé pour échanger sur les défis liés à l’accès équitable aux vaccins et au financement du programme COVAX.

  À l’heure où le monde est engagé dans une phase de vaccination contre la Covid19, l’accès des pays aux vaccins reste inéquitable », a indiqué Faure Gnassingbé.

L’événement, co-organisé par le Premier ministre japonais Yoshihide Suga et José Manuel Barroso, président du Conseil d’administration de Gavi, a pour objectif de réussir à mobiliser au minimum 8,3 milliards de dollars pour la période 2020–2021, de façon à pouvoir mettre rapidement 1,8 milliard de doses de vaccin contre la COVID-19 à la disposition des économies à faible revenu.

 Pour cela, la garantie de marché COVAX de Gavi doit recueillir auprès des donateurs et du secteur privé 2 milliards de dollars qui viendront s’ajouter aux 6,3 collectés avant cette nouvelle campagne de levée de fonds lancée lors de la conférence virtuelle « Un monde protégé » du 15 avril dernier.

 Le Japon a été l’un des premiers pays à adhérer à COVAX.

 Il s’est déjà engagé à abonder à hauteur de 300 millions de dollars au profit des programmes de vaccination 2021-2025 de Gavi lors du Sommet mondial sur la vaccination de juin 2020 et a déjà versé 200 millions à l’AMC COVAX.

 La sécurisation de 1,8 milliard de doses permettrait à l’AMC de protéger près de 30 % de la population de l’ensemble des pays adhérents, soit environ la moitié de la population adulte.

 Actuellement, les fonds dont dispose l’AMC sont suffisants pour protéger environ 20 % de la population, soit tous les travailleurs de santé et des services sociaux, les personnes âgées et les personnes souffrant de problèmes de santé sous-jacents.

 Il faut également, du fait des incertitudes qui entourent l’approvisionnement, trouver de toute urgence des fonds supplémentaires pour pouvoir diversifier le portefeuille de vaccins, sécuriser la livraison des doses en 2021 et début 2022, envisager les différentes situations et élaborer des stratégies en matière de santé publique pour 2022 et au-delà.

 Grâce à COVAX, le Togo a déjà reçu plusieurs centaines de milliers de doses (AstraZeneca et Pfizer).

Read Previous

Togo/Journée Nationale de l’arbre : À Anié, le ministre Hodin a fait le geste pour donner l’exemple

Read Next

Togo/Amou : Les parents des enfants du CDEJ TG0916 KOBAYILI de l’EEPT Amlamé bénéficient des vivres et de non-vivres

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *