Togo/CREDAF : La mise en place et la gestion d’unités opérationnelles d’échange de renseignements au cœur d’un atelier à Lomé

Spread the love

Co-organisé par l’Office Togolaise de Recette (OTR) et le Forum Mondial, le Centre de Rencontres et d’Etudes des Dirigeants des Administrations Fiscales (CREDAF) a ouvert ce lundi à Lomé un atelier de trois jours. Ces assises vont tourner autour de la mise en place et la gestion d’unités opérationnelles d’échange de renseignements.

A en croire les études commanditées par les ministres de la planification et du développement économique de la CEA et de l’Union Africaine (UA), les flux financiers illicites et fraudes fiscales font perdre annuellement à l’Afrique plus de 50 milliards de dollars US. Ainsi, pour permettre aux pays de relever le défi, le CREDAF a réunis les directeurs en charges des fiscalités dans la sous-région pour plancher sur cette thématique. L’objectif est de former les participants sur les stratégies innovantes de renseignements pour mieux lutter contre les fraudes fiscales et les flux illicites.

Ouvrant la séance, le représentant du ministre de l’Economie et des Finances Sani Yaya, TOFIO Daniel est revenu sur l’importance de ces trois jours d’ateliers qui non seulement permettra aux participants d’être aguerri mais aussi de partager des expériences afin de freiner les évasions fiscales.

Dans son discours de circonstance,Atta-Kakra Essien, représentant du commissaire général de l’OTR a appelé les participants à définir des stratégies pour accroitre la mobilisation des ressources. « L’atelier à un noble objectif. Celui de réfléchir et d’échanger avec l’appui des experts du Forum Mondial, sur la mise en place et la gestion d’unités opérationnelles d’échanges de renseignements, par nos administrations fiscales dans le but d’accroitre substantiellement la mobilisation des ressources intérieures de nos pays et de rétablir la justice et l’équité fiscales là où elles sont en péril », a-t-il laissé entendre.

L’un des experts du Forum Mondial/OCDE Ervice Tchouata conseiller principal en politique fiscale a pour sa part souligné que : « Cette situation empêchent nos administrations de vérifier si le juste impôt est payé sur l’ensemble des opérations que peuvent mener les entreprises et les particuliers. Mais chaque administration fiscale n’est compétente que sur son territoire national. Donc le mécanisme mis en place de nos jours est la coopération de transparence fiscale et l’échange des renseignements qui sont aujourd’hui déterminant dans la lutte contre la fraude fiscale et l’évasion fiscale internationale. Et c’est autour de ces mécanismes que les acteurs vont échanger à Lomé ».

Il en va de même pour Catherine Lemesle, secrétaire général CREDAF, les participants travailleront sur comment mettre en place de façon opérationnelle les unités de renseignements, sur comment fonctionne ces unités et d’échanger les expériences avec les pays devanciers. « C’est en quelque sorte un atelier pratique. Il s’agit de mettre en place des unités d’échanges et de renseignement et de savoir l’utiliser au moment convenu », a-t-elle indiqué.

Read Previous

Togo/Commande Publique : ARMP accentue la vulgarisation du Code d’Ethique et de Déontologie

Read Next

Togo/Assemblée Nationale : Les députés ont validé la modification du code électoral et la charte des partis politiques

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.