En attendant sa prise de fonction en Octobre le nouveau DG du BIT, Gilbert Houngbo reçu par Faure Gnassingbé

Spread the love

Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé a reçu ce 17 mai 2022, le Directeur général du Bureau international du travail (BIT), Gibert Fossoun Houngbo, élu à la tête de l’institution le 25 mars dernier.

Le Directeur général du BIT a partagé avec le Chef de l’Etat les questions prioritaires de son mandat à savoir la lutte contre la vie chère, la protection sociale et la formalisation du secteur informel.

« L’une de mes priorités sera la réponse internationale aux questions du panier de la ménagère, de la vie chère et des poussées inflationnistes qui s’imposent et nous interpellent au niveau du BIT. Nous voulons aussi dans la mesure du possible, pousser à l’universalisation de la protection sociale. Le secteur qui est aussi lié à cette protection sociale, est le secteur informel. Nous nous emploierons au développement de la productivité et à la formalisation du secteur informel pour sa participation de façon plus optimale à la vie économique des pays », a annoncé Gilbert Fossoun Houngbo, nouveau DG du BIT

Ce haut fonctionnaire des Nations unies, entend également relever les défis en matière de transition écologique et de lutte contre le travail des enfants et l’esclavage moderne.

Monsieur Gibert Fossoun Houngbo a saisi l’occasion pour exprimer au Président de la République toute sa gratitude et ses remerciements au peuple togolais pour le soutien durant le processus de son élection.

Ancien Premier ministre togolais, Monsieur Gibert Fossoun Houngbo est le onzième Directeur général du BIT et le premier africain à occuper ce poste de responsabilité. Il prendra fonction en octobre prochain au terme de son mandat au Fonds international de développement agricole (FIDA).

Le Bureau international du travail (BIT) est un organisme rattaché à l’ONU, chargé des questions générales liées au travail dans le monde. Son siège se trouve à Genève en Suisse.

Read Previous

Togo/Évaluation PEFA 2018-2020 : « La présente évaluation va au-delà du processus traditionnel car elle intègre de nouvelles thématiques émergentes », Sani Yaya

Read Next

Togo: Les bonnes pratiques en matière d’identification biométrique et d’accès aux aux services de base au coeur d’un atelier à Lomé

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.