Culture/Interview :  Daté Kodjo AMOUZOU parle de son exposition d’œuvres d’arts « Au delà de la porte »

Spread the love
Du 9 décembre 2021 au 6 février prochain l’hôtel Onomo prête son cadre à une grande exposition de l’artiste plasticien confirmé Daté Kodjo AMOUZOU. Dans un entretien accordé à notre organe www.launetogo.info, le créateur revient sur ces quatre dernières semaines d’exposition en parlant de ses attentes tout en se projetant dans le futur.
La Une Togo  : Bonjour Monsieur DATÉ
Artiste :             Bonjour
La Une Togo :  Vos impressions après 4 semaines d’exposition à l’hôtel Onomo
Artiste            :  D’abord merci pour l’interview, merci aussi pour l’intérêt que vous portez à ce domaine là. Je vais dire que ça fait 3 ou 4 semaines que nous exposons. Je suis quand même satisfait du résultat ou bien de tout ce qui se fait autour de  cette exposition. Il faut dire que l’affluence, il y en a assez tous les jours. Il y a du monde qui passe pour voir les tableaux et ça fait plaisir parce que les gens commencent par s’intéresser aux œuvres de l’esprit.
La Une Togo :  Quel message vous véhiculez à travers ce vernissage?
Artiste :             Je vais dire que  cette exposition particulièrement, la thématique c’est au delà de la porte pour dire que tout ce que nous faisons, faut qu’on essaie d’aller de l’avant et se transformer, de faire mieux ce que nous faisons, d’essayer toujours de faire mieux ce que nous faisons. Donc, c’est la thématique qui a poussé cette exposition et je pense que tous ceux qui sont de passage, essaient de comprendre le mieux avec la vue des toiles, de comprendre le mieux la thématique que nous avons développé.
 
La Une Togo :  Vos attentes sont-elles comblées?
Artiste:               Il y a des promesses certes sauf qu’ ici, c’est pas encore rentré dans les cultures  d’acheter une œuvre ou avoir une œuvre d’art chez soi. Mais je peux vous dire que les œuvres de l’esprit donnent de la valeur et la nourriture à l’âme. En fait en soi c’est ça, mais ici les gens ne sont pas encore rentrés dans cette vision de la chose mais ça vient petit à petit. Déjà l’affluence qu’il y a eu autour de cette expo, je pense que les gens commencent par comprendre que c’est important de visiter les expo, de visiter tout ce qui a trait aux œuvres de l’esprit. Donc je peux dire que je suis partiellement satisfait de ça et de ce qu’on attend maintenant. C’est le fait que les gens essayent d’acquérir les œuvres, c’est ce qu’on attend. C’est ce qu’on voudrait parce qu’ à la base, on expose pas les toiles là pour ramener chez soi. C’est que cette toile trouve de nouveaux propriétaires.
La Une Togo : Y a t-il eu des contacts et quelles sont vos ambitions ?
Artiste :            Il y a de nouveaux contacts, des relations, pas mal de contacts et de relations. Nous avons prolongé un peu ce délai jusqu’au 6 février, normalement l’Expo devait se terminer le 16 janvier dernier. Mais pour permettre à d’autres qui n’étaient pas vraiment très disponibles de pouvoir passer visiter l’expo, nous avons rallonger un peu. Notre rêve, c’est de visiter avec nos œuvres d’autres horizons et je crois que si tout va bien nous irons en France et d’autres pays africains.
La Une Togo : Votre mot de la fin
Artiste :           C’est de remercier tout le monde, l’institut français du Togo et l’hôtel Onomo et aussi le FAC qui nous ont  soutenu sur ce projet et remercier toutes ces personnes de près ou de loin, d’une manière ou d’une autre qui ont pu nous apporter leur aide pour la finalisation de ce projet. Donc c’est tout ce que nous pouvons dire. S’il a des partenaires ou des gens qui peuvent toutefois essayer de nous accompagner ça nous fera plaisir et nous sommes là pour les accueillir à bras ouverts.

 

Read Previous

Togo/L’OTR : Les nouvelles dispositions fiscales contenues dans la loi des finances 2022 élucidées par le Commissaire Tchodiè

Read Next

Togo/ Echos de l’Assemblée Nationale : Coopération entre l’Inde et le Togo bientôt formalisée

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.